Alexis Foucart : "Les oeuvres de Tolkien m'ont donné envie de créer"

Par eurelien.fr
//  Publié le
22-06-2014
//  Mis à jour le 26-06-2014

Alexis Foucart, 26 ans, est un écrivain originaire de Chaudon.

Après Marusia, il publie cet été son deuxième livre de science-fiction : Esperia.

D’où vous vient cette passion pour l’écriture ?

Des œuvres de Tolkien lues durant mon adolescence. J’ai très vite apprécié ces ouvrages qui m’ont donné envie de créer mes propres univers. Mon esprit créatif prend forme grâce à l'écriture au travers d'histoires d'un genre fantastique et science-fiction. 

Qu’appréciez-vous dans ce genre littéraire ?

C’est un monde imaginaire qui met en scène de nombreux personnages doués de pouvoirs surnaturels, évoluant dans des paysages magnifiques, bucoliques et parfois tortueux. Je l’apprécie aussi pour son côté féérique, coloré, peut-être enfantin même. Les possibilités créatives sont illimitées et une certaine magie opère dans le récit.

C’est notamment le cas dans votre premier ouvrage : Marusia ?

L’histoire se déroule au XXIVe siècle. Des hommes, contraints de vivre sous un dôme, sont l’objet d’une expérience scientifique sans le savoir. Mais leur désir de liberté et leur besoin de découvrir le monde extérieur va tout bouleverser…

Esperia, votre deuxième livre, est la suite de Marusia. Quand sera-t-il disponible ?

Son édition est prévue pour le mois de juillet et je participerai à de nombreuses dédicaces durant cet été et à la rentrée. Les deux héros, Bernie et Sandrane, doivent sauver l’espèce humaine. Une puissante confédération souhaite en effet transformer les humains en cyborgs.

Comment vous organisez-vous entre votre activité professionnelle et votre passion littéraire ?

J’écris l’après-midi ou le soir après mon travail. Mon activité littéraire se découpe en deux étapes bien distinctes : la préparation et l’écriture. Elles me prennent sensiblement le même temps. Je détermine en premier lieu le scénario, les personnages, les paysages dans lesquels ils vont évoluer. Puis, je définis sommairement le contenu de chaque chapitre. Ce n’est qu’après ces étapes préparatoires que je me lance réellement dans l’écriture, chapitre par chapitre.

Avez-vous d’autres projets ?

Dès 2015 et en m’inspirant de Tolkien, j’ai en tête une trilogie qui s’appellera La légende de Ténaris. Pour cela, je vais créer de nouvelles créatures, de nouvelles armes et de nouveaux objets pour  rendre cette œuvre encore plus fascinante. Je pense par exemple à ces petites fioles contenant des larmes de fée au pouvoir de guérison.

Les communes: 
A voir aussi sur le même sujet
Romane Libeau-Goudet : « Mon rêve serait de tourner pour Disney »

A ne pas manquer dans l'actualite

viatrajectoire-ephad
ViaTrajectoire, l’admission simplifiée en établissement d’hébergement pour personnes âgées
Le calendrier 2017 des randonnées
Archives sonores : Ils ont vécu cette époque, ils racontent leurs souvenirs