Bilan du Plan hivernal 2013-2014 : une note pas trop salée !

Par eurelien.fr
//  Publié le
24-03-2014
//  Mis à jour le 24-03-2014
Temps de lecture : 5 min

Le dispositif de viabilité hivernale, activé le 12 novembre dernier, vient de se terminer. Retour sur un hiver plutôt doux…

L’objectif du Plan hivernal, mis en place chaque année, est de limiter au maximum les conséquences des intempéries sur la circulation et de permettre aux usagers de circuler dans les meilleures conditions. Durant cette période, les équipes de la Direction des routes du Conseil général sont mobilisables 24h/24 et 7j/7.
 
Or, la météo clémente de ces derniers mois a eu un faible impact sur les conditions de circulation. 
Pendant toute la durée du Plan hivernal, les interventions n’ont eu lieu que sur 10 jours (contre 30 pour l’hiver précédent), dont 3 pour des traitements très localisés. Et la semaine du 9 au 15 décembre a compté, à elle seule, 4 interventions. Elles ont consisté en un traitement de la chaussée suite à des épisodes de verglas en fin de nuit, dus à des gelées sur chaussées humides ou à des brouillards givrants, aucun épisode neigeux n’étant venu troubler la circulation.
Si 5800 tonnes de sel avaient été nécessaires au cours de l’hiver 2012-2013, seulement 930 tonnes de sel ont été épandues cette année.
Pour autant, les agents du Département sont restés mobilisés afin d’assurer la sécurité des Euréliens. Le temps, particulièrement doux, leur a permis d’effectuer des travaux d’entretien sur les ouvrages d’art et les accotements du réseau.
Bien qu’il soit déclenché sur 4 mois, c’est toute l’année que les équipes du Conseil général contribuent au dispositif : l’acquisition et la réparation du matériel, l’achat de sel, la formation des agents, les modalités de coordination avec les départements voisins, l’évaluation du dispositif font aussi partie des étapes clés pour réussir cette mission. 
 
Avec l’arrivée du printemps, le moment est venu de réaliser un bilan humain, matériel et financier de l’hiver qui vient de s’achever. On sait déjà que les 4 870 tonnes de sel utilisées en moins par rapport à l’année précédente (pour n’évoquer que ce poste) ont permis une économie de 380 000€. Car le sel, non périssable, reste stocké et servira pour le prochain hiver !
Les communes: 
  • Plan hivernal
A voir aussi sur le même sujet
Des radars pédagogiques pour une meilleure prévention

A ne pas manquer dans l'actualite

viatrajectoire-ephad
ViaTrajectoire, l’admission simplifiée en établissement d’hébergement pour personnes âgées
Le calendrier 2017 des randonnées
Archives sonores : Ils ont vécu cette époque, ils racontent leurs souvenirs