City Raid Andros : 42 jeunes euréliens en finale

Par eurelien.fr
//  Publié le
17-06-2014
//  Mis à jour le 18-06-2014
Temps de lecture : 4 min

Sept équipes d'Eure-et-Loir participe à la grande finale du City Raid Andros (photo : une équipe de Chartres).

42 jeunes euréliens partiront de Chartres pour rejoindre le stade Charléty et disputer les épreuves.

Le City Raid Andros permet aux jeunes de 10 à 13 ans de (re)découvrir leur ville de façon ludique. Par équipes de six, accompagnés d’un adulte responsable (parent, professeur, animateur, bénévole) et munis d’un plan et d’un carnet de route, les participants s’élancent pour un parcours d’orientation citoyen en milieu urbain. Sur leur route, les institutions, monuments, équipements, lieux emblématiques et curiosités qui incarnent leur ville s’ouvrent à eux.

Mêler pratique et théorie

En mêlant théorie et pratique, le City Raid Andros se positionne donc comme une expérience de terrain, un parcours d’éducation civique grandeur nature. La ville, environnement à la fois familier et mal connu, est le théâtre de cette journée. Un lieu privilégié pour l’apprentissage du civisme et des droits et devoirs qui régissent notre société et qui permettent un «mieux-vivre ensemble». Un lieu d’échanges.

Mieux vivre ensemble

Respect, solidarité, tolérance, mixité, partage, rencontre entre valides et personnes en situation de handicap, dépassement de soi, écoute, dialogue... Telles sont les valeurs véhiculées par le City Raid   Andros, qui se développe dorénavant dans la continuité des enseignements apportés à l’école.

Sept équipes euréliennes

Les sept équipes euréliennes engagées proviennent de Chartres (4), Courville, Chuisnes et Auneau. Elles se sont qualifiées lors de l'étape eurélienne organisée le 30 avril dernier.

 

Plus d'infos

http://city-raid-andros.org/

 

 

A ne pas manquer dans l'actualite

viatrajectoire-ephad
ViaTrajectoire, l’admission simplifiée en établissement d’hébergement pour personnes âgées
Le calendrier 2017 des randonnées
Archives sonores : Ils ont vécu cette époque, ils racontent leurs souvenirs