Eve Ruggiéri : "La voix dans tous ses états et la musique dans toute sa splendeur."

Par eurelien.fr
//  Publié le
25-06-2014
//  Mis à jour le 29-06-2015

Eve Ruggiéri est directrice artistique des Journées lyriques de Chartres et d'Eure-et-Loir.

Elle nous présente cette 26e édition qui se déroulera du 3 au 12 octobre 2014.

Quelles surprises nous réserve cette nouvelle édition ?

Elles seront nombreuses cette année. Grande nouveauté, nous n'ouvrons pas le festival à Chartres mais à Dreux. Ce premier concert se déroulera en l'église Saint-Pierre. J'ai tenu à apporter le meilleur du répertoire baroque liturgique avec Vivaldi, interprété par l’un des plus grands contre-ténors actuels, l’espagnol Carlos Mena, dans le Stabat Mater, suivi du Nisi Dominus. Autre aussi surprise au théâtre de Chartres cette fois où le public va pouvoir découvrir un ensemble enthousiasmant de trois jeunes instrumentistes, de trois danseurs et du sopraniste Fabrice di Falco, pour un spectacle unanimement salué par la critique. Et de nombreuses autres surprises encore dont je garde l'exclusivité pour les nombreux euréliens qui viendront, je l'espère, nous voir sur scène.

Une conférence musicale est prévue dans l'un des plus beaux sites d'Eure-et-Loir : le château de Maintenon...

En effet ! c’est la Russie virtuose sous les doigts de la pianiste Sofja Gülbadanova qui comblera les voeux d’un public attaché aux grands compositeurs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, avec Rachmaninov, Tchaïkovski et Prokofiev. Autant d'atouts qui rendent indispensable et nécessaire la traditionnelle escale musicale à Maintenon.

Tout ceci est pour le premier week-end. Qu'en est-il du second ?

Tenant compte de l’engouement croissant du public envers l'opéra qui vient toujours plus nombreux et plus passionné assisté à nos concerts, c’est avec l’un des grands succès de Puccini qui nous ouvriront le second week-end : Tosca. La première représentation sera donnée à Châteaudun, à l’espace Malraux puis la seconde à Anet au Dianetum. Enfin pour la clôture du festival, nous retrouverons la soprano Yuree Jang qui séduisit, à ses débuts, les Euréliens avant de faire une brillante carrière. À ses côtés, nous accueillerons le jeune baryton Thomas Dolié dans la belle église d’Illiers- Combray ou résonneront des « Harmonies Célestes » signées Bach, Haendel, Pergolèse, Mozart, Mendelssohn.

Des répétitions seront-elles ouvertes au jeune public ?

Oui et j'y tiens particulièrement. Vous connaissez mon attachement à faire découvrir aux plus jeunes la musique et les artistes. Comme chaque année, je participerai avec mes artistes à des interventions de sensibilisation auprès de collégiens en allant à leur renconte au sein des établissements scolaires et de écoles de musique du Département.

Ce sera vraiment une édition exceptionnelle !

Au total, les Journées lyriques accueilleront trois excellents orchestres : l’orchestre « Les solistes Français » dirigé par Paul Rouger, l’orchestre Prométhée dirigé par Pierre-Michel Durand et le grand orchestre et coeur du Théâtre « Lyrico d’Europa » dirigé par Krassimir Topalov, quelque cent instrumentistes pour 4 grandes voix baroques, 7 voix lyriques, des danseurs, des choristes et une brillante pianiste concertiste. Autant d'artistes exceptionnels pour une programmation d'exception, qui, je l'espère, mettra à l'honneur la voix dans tous ses états et la musique dans toute sa splendeur.

A ne pas manquer dans l'actualite

Le calendrier 2017 des randonnées
Claude Térouinard, Président du Conseil départemental d’Eure-et-Loir
Soirée ouverture AES
Lancement de la saison Arts en scène 2017-2018