Le Conseil départemental souhaite renforcer son offre de service public

Par eurelien.fr
//  Publié le
21-03-2016
//  Mis à jour le 21-03-2016
Temps de lecture : 4 min
Hemicycle-conseil-departemental-eure-et-loir

Le Conseil départemental a souhaité engager une réflexion sur l’organisation du temps de travail, pour apporter une meilleure qualité de service aux usagers. Un groupe de travail avec les organisations syndicales est constitué depuis janvier dernier. Objectif : remettre l’usager au cœur des priorités du Département, en leur consacrant plus d’agents mais sur des amplitudes horaires quotidiennes plus courtes. 

Renforcer l’offre et la qualité du service public, telle est la volonté du Conseil départemental actuellement en discussion avec les syndicats. Le contexte budgétaire national pousse également les collectivités territoriales à mener plusieurs réflexions, notamment sur l’optimisation des ressources et la maîtrise des finances publiques. 

C’est dans cette double logique de recherche de nouvelles marges de manœuvre que le Conseil départemental d’Eure-et-Loir a voulu inscrire la rencontre de ce jour avec les syndicats. Si la collectivité reste attachée à la volonté initiale de préserver la qualité de vie des agents, elle souhaite, aussi et par-dessous tout, améliorer le service rendu à l’usager à moyens constant et doit donc pour cela optimiser le temps de travail de ses agents.

Les objectifs :

  • S’assurer que l’organisation proposée est adaptée aux besoins des usagers ;
  • Respecter la durée annuelle du temps de travail (1607 heures) ;
  • Diminuer la durée hebdomadaire du temps de travail (et donc le nombre de jours d’ARTT) afin de garantir un nombre de jours travaillés plus important pour assurer une plus forte présence dans les services et diminuer la charge de remplacement ;
  • Poser le principe de l’annualisation du travail des activités afin d’optimiser l’organisation, dans les secteurs d’activité soumis à une saisonnalité importante ;
  • Harmoniser les règles de gestion du temps de travail avec des outils automatisés pour une gestion transparente.
     

Plusieurs rencontres sont déjà prévues entre le Conseil départemental d’Eure-et-Loir et les syndicats pour aboutir à un accord sur les modalités concrètes d’application de cette nouvelle gestion et organisation du temps de travail d’ici fin juin prochain.

A ne pas manquer dans l'actualite

Le calendrier 2017 des randonnées
Claude Térouinard, Président du Conseil départemental d’Eure-et-Loir
Soirée ouverture AES
Lancement de la saison Arts en scène 2017-2018