Les travaux du Centre de secours de Chartres-Champhol progressent

Par eurelien.fr
//  Publié le
18-07-2014
//  Mis à jour le 01-02-2019
Temps de lecture : 7 min

Un point sur l'avancée des travaux du futur Centre de secours principal de l'agglomération chartraine a été organisé le 17 juillet dernier.

Jean-Pierre Gaboriau, Conseiller général du canton de Châteauneuf-en-Thymerais, et Dominique Vandenhove, Directeur du Service départemental d'incendie de secours (SDIS) ont participé à cette visite de chantier.

D’une superficie de plus de 7000 m², ce nouvel équipement est situé sur les terrains de l’ancienne base aérienne 122 à Champhol. Il dispose d’espaces utiles, modernes et plus fonctionnels et bénéficiera des dernières innovations en matière de développement durable.

Destiné à améliorer les conditions d’intervention des sapeurs-pompiers et rendre un meilleur service aux habitants, ce Centre de secours principal (CSP) de l'agglomération chartraine devrait ouvrir ses portes en septembre 2015. Le coût de l’opération,  portée par le Conseil général et le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), s’élève à 20 millions d’euros.

 
Un Centre moderne et performant

"Les locaux de l'avenue Foch sont vétustes, les emprises foncières limitées, interdisant tout projet de restructuration  viable, explique Jean-Pierre Gaboriau, Conseiller général du canton de Châteauneuf-en-Thymerais et Vice-Président du SDIS. Le Conseil général a donc décidé de construire un nouveau Centre de secours moderne et performant."

Les objectifs sont d’offrir des locaux répondant aux besoins exigeants d’un Centre de secours principal et de pallier les dysfonctionnements actuels du CSP.

Des pôles de vie bien distincts

Le projet se compose d’un bâtiment central de remisage et de locaux de vie distincts :

  • Le pôle "administratif" accessible depuis l’accueil
  • Le pôle "formation et instruction"
  • Les locaux de vie situés en rez-de-chaussée
  • Le pôle "hébergement" situé à l’écart des flux en liaison avec le pôle alerte
  • Le pôle "alerte" contigu au remisage qui bénéficie d’une vue directe sur les départs véhicules,
  • Le pôle "intervention" permet un départ rapide en intervention
  • Les locaux sportifs.

Un bâtiment répondant aux critères environnementaux

Compte tenu de l’ampleur de l’opération et de son empreinte écologique, le projet a été développé de manière durable :

  • Ensemble des eaux de ruissèlement capté et stocké dans un bassin enterré sous la voirie, afin de limiter le débit des rejets vers le milieu naturel et servir de réserve d’eau pour les exercices.
  • Voiles de façade en rez-de-chaussée réalisés par des murs à ossature bois dotés d’une membrane d’étanchéité et menuiseries extérieures équipées de rupteurs de ponts thermiques qui confèrent à l’ensemble un bilan énergétique de niveau BBC.
  • Installation d’une centrale de production d’électricité intégrée au bâtiment. Composée de 253 modules solaires, représentant une puissance de 83 kW, cette centrale produira de l’électricité qui sera réinjectée dans le réseau de distribution public.

 

Quelques chiffres

Coût de l’opération : 20 000 000,00 €

Dont budget total des travaux : 17 000 000,00 €

Durée des travaux : 19 mois

Achèvement prévu au plus tard le 2 juin 2015, pour une mise en service en septembre 2015

 

 

En images

Les communes: 
A voir aussi sur le même sujet
Courville : la première pierre du futur Centre de secours posée

A ne pas manquer dans l'actualite

maintenantoncapte28.fr
Un guichet unique pour un réseau mobile de qualité en Eure-et-Loir
Village préféré des Français : le Département vote Frazé !
le-preau-mediatheque-prunay-le-gillon
Inauguration de la médiathèque de Prunay-le-Gillon