Lorenzo Buffard, champion d'Europe de tir : "C'est une très grande satisfaction"

Par eurelien.fr
//  Publié le
21-03-2014
//  Mis à jour le 21-03-2014
Temps de lecture : 2 min
Lorenzo Buffard

L'Eurélien Lorenzo Buffard (au centre) a décroché l’or par équipes et le bronze en individuel au championnat d’Europe de tir à la carabine (catégorie juniors), le 2 mars dernier à Moscou.

Lorenzo BuffardÂgé de 18 ans, Lorenzo Buffard a été formé à l’amicale Lucé tir. Actuellement licencié dans un club alsacien, il revient souvent chez ses parents à Nogent-le-Phaye. Il a créé la surprise en remportant la médaille de bronze au championnat d'Europe de Moscou au début du mois et se prépare pour les championnats du monde juniors qui se dérouleront à Bordeaux en mai prochain...

Ces premières médailles doivent vous ravir ?

C’est en effet une grande satisfaction. Si une médaille par équipes était attendue, celle décrochée en individuel ne l’était pas. En fait, l’or obtenu avec mes coéquipiers m’a mis dans de très bonnes conditions pour la finale en individuel. J’étais le huitième et dernier qualifié et j’ai progressivement remonté jusqu’à la troisième place, sans trop de pression et en restant concentré.

La concentration : l’une des qualités essentielles pour viser juste…

Oui, la maîtrise du stress et de la pression, ainsi que des qualités d’endurance sont nécessaires. Je suis habitué à vivre avec ces facteurs : ils peuvent vous faire gagner ou perdre une grande compétition. J’ai commencé le tir à Lucé, à l’âge de 8 ans. Un ami de mon père pratiquait cette activité qui m’a tout de suite plu. J’ai ensuite progressé et j’ai remporté le championnat de France à 10 mètres en cadet puis en junior. Aujourd’hui, je suis licencié dans le club alsacien d’Harthouse car je m’entraîne au CREPS (Centre de ressources, d'expertise et de performance sportive) de Strasbourg où je suis interne. Mais, je reste attaché à l’amicale de Lucé tir dont je suis toujours membre.

Revenez-vous souvent en Eure-et-Loir ?

Je reviens une à deux fois par mois. Mes parents résident à Nogent-le-Phaye. Durant cette période, je vais de temps en temps m’entraîner à Lucé et à Châteaudun qui dispose d’une ciblerie électronique.

Comment voyez-vous votre avenir ?

Une nouvelle phase de préparation a commencé en vue des qualifications pour les championnats du monde juniors. Je m’entraîne toute la semaine et tous les jours pour ce rendez-vous important qui se déroulera en mai prochain à Bordeaux.

Les communes: 
A voir aussi sur le même sujet
Valentin Porte « C’est un rêve qui se réalise ! »

A ne pas manquer dans l'actualite

viatrajectoire-ephad
ViaTrajectoire, l’admission simplifiée en établissement d’hébergement pour personnes âgées
Le calendrier 2017 des randonnées
Archives sonores : Ils ont vécu cette époque, ils racontent leurs souvenirs