Michel Lahouati : « Je voulais devenir le premier fabricant d’extincteurs »

Par eurelien.fr
//  Publié le
09-09-2014
//  Mis à jour le 30-01-2019
Temps de lecture : 13 min
Michel Lahouati : « Je voulais devenir le premier fabricant d’extincteurs »

Michel Lahouati fonde l’entreprise Eurofeu au Mesnil-Thomas en 1972 avec sa femme. Plus de quarante ans après, cette société est le premier fabricant français d’extincteurs et emploie 990 personnes.

En plus des 550 000 extincteurs produits annuellement dans son usine de Senonches, Eurofeu propose de nombreux autres matériels, et intervient dans la prévention des risques. En 2012, la société a fêté ses 40 ans, et dévoilé sa dernière innovation brevetée : des extincteurs avec additif écologique, en phase avec la dynamique de R&D de l’entreprise. Retour sur la success story de Michel Lahouati, fondateur de l'entreprise.

« Cette évolution s’est effectuée étape par étape. Je n’aurai jamais imaginé en arriver là à mes débuts. Mais une chose était sûre : je souhaitais devenir le premier fabricant », déclare Michel Lahouati. « Eurofeu a pris de l’ampleur suite aux différentes acquisitions que nous avons réalisées, soit une quarantaine au total ».

Un départ en 2 CV !

Michel Lahouati a débuté en tant que commercial au milieu des années 60’. « J’ai acheté une 2 CV avec trois cents francs pour rechercher du travail. J’étais pion quand l’un de mes meilleurs amis du collège m’a proposé un poste de représentant en extincteur. Ce travail m’a tout de suite plu pour son intérêt et une certaine liberté ».

Dès 1972, Michel Lahouati  se lance avec le soutien de sa femme. A cette époque, il vend des extincteurs. Il s’établit au Mesnil-Thomas pour des raisons économiques. Ce dirigeant d’entreprise cherchait en effet des terrains peu coûteux et une proximité avec la région parisienne. « L’Eure-et-Loir offre ainsi un bon compromis et un emplacement idéal pour se développer ».

 
"L'Eure-et-Loir offre un emplacement idéal pour se développer"

L’année 1982 marque alors un tournant : des problèmes récurrents avec son fournisseur principal lui donne envie de prendre en charge la fabrication. Il n’en fallait pas moins : « Les opportunités de la vie ont fait le reste. J’ai participé à une vente aux enchères de matériels qui servaient à fabriquer des pots d’échappement dont la forme est très proche de celle d’un extincteur ». Michel Lahouati s’engage et franchit, à ce moment-là, une étape importante. Il n’y aura pas de retour en arrière. Et en 2003, Eurofeu s’installe sur son 2e site à Senonches, dans des locaux plus spacieux pour porter l’ambition de cette grande entreprise eurélienne.

Investir pour contruire l'avenir

Eurofeu et sa dernière innovation brevetée : des extincteurs avec additif écologiqueRécemment, cette société a d’ailleurs lancé en 2012 sur le marché un nouvel extincteur à eau pulvérisée avec additif écologique. « Ses propriétés lui permettent d’accélérer la régénération naturelle du milieu sur lequel il est pulvérisé et de participer au rétablissement de l’équilibre biologique ». Eurofeu assure également la maintenance de tous les produits de sécurité incendie (Système de détection incendie, RIA, BAES Désenfumage…).

Michel Lahouati reconnaît que cette force entrepreneuriale revient « à la dynamique commerciale, à la qualité d’écoute de la clientèle, et aux efforts menés en matière d’innovation qui nous a permis de déposer une vingtaine de brevets depuis la création du groupe ». Eurofeu sait qu’il faut investir pour construire l’avenir et perdurer dans un secteur d’activité économique concurrentiel.

 

Une stratégie pour un succès garanti

Eurofeu est aujourd’hui le premier fabricant européen à faire des tests d’épreuves pneumatiques et non hydrauliques de ces produitsLabel "Originie France Garantie". C’est également l’un des premiers industriels français à obtenir le label « Origine France Garantie». Ce label a pour objectif de donner aux consommateurs une information claire sur l’origine d’un produit, et de permettre aux entreprises de valoriser leur production. Quant à l’avenir, Michel Lahouati souhaite « exporter davantage, poursuivre une stratégie qui vise à se démarquer et être capable de convaincre de nouveaux clients ».

Retrouvez d'autres success stories sur madeineureetloir.fr !
 

Les communes: 
  • Économie
  • Sécurité
  • eurofeu
  • Industrie
  • extincteurs

A ne pas manquer dans l'actualite

Les grands enjeux 2021
Le Conseil départemental d’Eure-et-Loir dévoile sa nouvelle identité visuelle
Routes : 100 % des crédits inscrits au budget 2018 ont été consommés