Miroir aux deux chocolats et son croquant de macarons

Par eurelien.fr
//  Publié le
29-11-2014
//  Mis à jour le 22-12-2015
Temps de lecture : 8 min
Miroir aux deux chocolats et son croquant de macaron

Devenu en quelques années la star des douceurs des pâtissiers,  le macaron se décline ici en version à partager pour les fêtes.

Recette pour six personnes de Stéphane Fréon, restaurant La Sellerie à Thivars (Tél. : 02 37 26 41 59)

ingredients

 

 

 

 

 

 

Ingrédients

  • 28 macarons 
  • 200 g de chocolat noir
  • 200 g de chocolat blanc
  • 500 g de crème liquide entière
  • 1 cercle de macaron  
  • 3 feuilles de gélatine
Matériel
  • 1 cercle à pâtisserie

toque-2

 

 

 

 

 

 

Préparation

Faire fondre le chocolat noir et incorporer 200 g de crème montée. 
Placer le cercle de macaron dans un cercle à pâtisserie. 
Mettre le mélange dans le cercle puis laisser prendre au réfrigérateur 20 min. 
Faire fondre le chocolat blanc dans 100 g de crème liquide, y incorporer 2 feuilles de gélatine préalablement ramollies puis y ajouter 200 g de crème montée. 
Recouvrir le chocolat noir de ce mélange et laisser prendre 3 heures au réfrigérateur. 
Pour la finition : Mettre dans une casserole 17 g d’eau, 28 g de sucre, 15 g de crème et une feuille de gélatine ramollie. Porter à ébullition puis incorporez 13 g de cacao en poudre. Décercler le gâteau, puis couler ce glaçage, qui doit être à température ambiante. 
Remettre au frais et coller les macarons sur le miroir au moment de servir. 

Une petite histoire du macaron eurélien… 

L'histoire du macaron eurélien a certainement débuté à la table de Diane de Poitiers, en son château d'Anet. C'est en effet sa rivale, Catherine de Médicis, qui fait découvrir le maccherone italien à la France. Il sera servi à l’occasion de son mariage, en 1533, avec le futur roi Henri II, dont Diane est déjà l'amie et confidente. Composé d’amandes, de sucre et de blancs d’œufs, le macaron est alors simple, non parfumé et sans fourrage. Sa texture est dense et sa croûte craquelée. C'est en 1830 que Claude Gerbet invente la recette moderne du macaron. Pâtissier d’origine chartraine monté à Paris il a l’idée d’unir deux biscuits en les garnissant d'une ganache. Le « Macaron Gerbet » voit ainsi le jour. Le succès est immédiat et la recette vite copiée. Le macaron ne connaîtra ensuite que deux évolutions, en se parant de couleurs acidulées et en rapetissant jusqu'à se présenter en une seule bouchée. Si la tradition du macaron eurélien s'est perpétuée, il connaîtra un nouvel essor ces dernières années, en particulier dans les pâtisseries chartraines.
 
 
Où trouver des macarons en Eure-et-Loir ?
Antony et Stéphanie Froger, Les Macarondises à Aunay-sous-Auneau
Tél. 02 37 90 60 45
 
Pierre Fournier, L’Ilot délices à Chartres 
Tél. 06 82 74 25 61
 
Yanick Poirier, La Macaronnerie à Fontaine-la-Guyon
Tél. 02 37 23 28 49

 

A ne pas manquer dans l'actualite

Le calendrier 2017 des randonnées
Les dossiers de demande de subvention 2018
Claude Térouinard, Président du Conseil départemental d’Eure-et-Loir