Rencontre avec Betamachine

Par eurelien.fr
//  Publié le
30-01-2015
//  Mis à jour le 20-04-2015
betamachine

Eurélien a rencontré les membres de l'association Betamachine qui œuvre dans la création et la fabrication numérique pour tous !

Interview de Betamachine

Pourriez-vous nous présenter BetaMachine ?
BetaMachine est une association de loi 1901 qui a vu le jour en octobre 2014 suite à une initiative lancée par Julien Peeters. Le but était d'accompagner le territoire, particuliers et professionnels, vers une émancipation technologique. Autrement dit, apprendre à tout un chacun à se réapproprier les technologies du numérique à son rythme et en fonction de ses besoins et motivations. Le maître mot est la création et l’apprentissage par le “faire soi-même”. C’est ce qui nous définit : un espace de création et de fabrication ouvert à tous. Très vite une équipe dynamique d'administrateurs passionnés, chefs d’entreprises et salariés, s'est formée autour du projet. Début décembre 2014 l'association est officiellement créée et dans la foulée les premiers ateliers de découverte autour des technologies du numérique : initiation à la programmation pour les enfants dès 7 ans (Coding Goûter), ateliers d'impression 3D et de prototypage rapide pour le Conseil Général des Jeunes du 28, une table ronde autour des défis et de l'intérêt d'un FabLab à Chartres organisée par la CEEI et animée par BetaMachine.
Vous êtes donc un espace de création et de fabrication regroupant plusieurs membres, est-ce que tout le monde peut rejoindre cette association ? Faut-il un bagage technique ou informatique ?
Effectivement, nous souhaitons proposer un espace de création et de fabrication numérique accessible au plus grand nombre. Le mode de fonctionnement est totalement participatif et repose sur l'échange et le partage réciproque des savoirs et des expériences entre les personnes. Aucun besoin d'expertise pour participer, seule un peu de curiosité et de motivation sont nécessaires. D'ailleurs, on organise déjà des animations et des formations pour tous les publics quel que soit leur niveau et leurs intérêts. Cela va des enfants aux adultes, des particuliers aux professionnels et entreprises.
 
De plus nous projetons à très court terme d'ouvrir au public un lieu nommé l’Atelier dans la même démarche. Celui-ci est réparti en différentes "zones" pour accompagner les publics, particuliers ou professionnels, vers cette émancipation ou autonomie technologique. Ces zones sont au nombre de 4 et correspondent aux 4 grandes étapes identifiées par BetaMachine lors de la réalisation d'un projet : 1) Réfléchir/échanger, 2) Concevoir, 3) Réaliser/fabriquer et 4) Présenter/promouvoir/diffuser.
 
Réfléchir pour esquisser une idée, un projet de manière informelle et décontractée. Cette zone sera composée de fauteuils, de tableaux et de quoi manger sur le pouce. Concevoir pour effectuer la transition de l'idée vers une première base technique. Les membres auront, entre autres, a disposition des ordinateurs avec des logiciels de dessin et de modélisation spécialisés pour produire des plans, des modèles 3D, etc... Réaliser par soi-même avec l'aide d'autres membres pour concrétiser la réalisation d'un projet. Dans cette zone seront mis à disposition des machines outils, du matériel et des ressources techniques pour fabriquer réellement un objet, un prototype, une maquette. Les membres sont accompagnés et formés à l'utilisation des machines (imprimante 3D, découpe laser, fraiseuse numérique, électroportatif...) afin de réunir les meilleures conditions de travail. Et finalement présenter et diffuser les savoirs et les expériences acquises lors d'un projet pour permettre à d'autres de créer et fabriquer à leur tour.
 
Cette zone permet également d'organiser des conférences, des tables rondes et des ateliers de découverte pour offrir au plus grand nombre l'accès à la connaissance et aux technologies du numérique. A BetaMachine nous avons mis en place ces 4 grandes étapes pour permettre à chacun de profiter des services de l'association à sa mesure en fonction de ses envies, de ses besoins et de sa motivation. Pour ce qui est des thématiques, l’informatique et l’électronique sont loin d’être les seuls
domaines techniques abordés au sein de l’association. La mécanique, la plasturgie, la chimie, le travail du bois et du métal sont autant de possibilités offertes par BetaMachine. L’association est d’ailleurs déjà en contact avec des entreprises locales d’Eure-et-Loir sur des projets liés à toutes ces thématiques pour les conseiller et les aider dans la mise en oeuvre technique.
BetaMachine a récemment fait une démonstration aux membres du CGJ d’Eure-et-Loir. Quels sont les futurs projets de l’association ?
Aujourd'hui BetaMachine se concentre sur deux points précis. D'une part continuer à partager et diffuser la connaissance auprès des publics, particuliers et professionnels, grâce aux animations et accompagner les projets qui nous sont proposés. Et d'autre part, développer toute les énergies nécessaires à l'ouverture d'un lieu physique sur Chartres qui pourra accueillir notre projet d'Atelier avec ses machines, ses bureaux, les membres de l'association et les curieux de passage.
 
Très prochainement un nouveau Coding Goûter va être organisé ainsi que des ateliers de prototypage électronique sur cartes Arduino. Tout le monde peut dors et déjà s’inscrire à notre newsletter sur notre site Internet http://www.betamachine.fr pour être informé des
prochains évènements et actualités de BetaMachine.
Plus d'infos

Sur le site internet de BetaMachine

 

 

Les fiches cantons: 
Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

archives-departementales-tresors-d-archives
"Trésors d'Archives" : un autre regard sur l’histoire du département
Alzheimer
Alzheimer et maladies apparentées : formations gratuites pour les « aidants »
viatrajectoire-ephad
ViaTrajectoire, l’admission simplifiée en établissement d’hébergement pour personnes âgées