Rencontre avec Evelyne Lefebvre, nouvelle Conseillère générale du canton d'Anet

Par eurelien.fr
//  Publié le
22-05-2014
//  Mis à jour le 23-05-2014

Evelyne Lefebvre nous reçoit pour évoquer sa prise de fonction et ses projets.

Elle prend en effet le relais d'Olivier Marleix, dont elle était la suppléante, contraint de démissionner pour respecter les nouvelles règles de cumul des mandats.

Quelles sont vos premières impressions ?

Ma première pensée est allée à Olivier Marleix qui a réalisé un travail exemplaire sur ce canton. Il a su rassembler les élus du canton et créer des liens. C’est un véritable honneur de prendre sa suite, il a mené une action dynamique sur ce canton et au niveau départemental. Cette action, je la poursuivrai. J’entends poursuivre les engagements pris ensemble lors de la campagne de 2008 en ciblant deux axes : continuer de fédérer les acteurs locaux et veiller à un développement harmonieux entre territoires ruraux et entités urbaines.

Selon vous, quel est le rôle d’un Conseiller général ?

Il doit relayer les problématiques rencontrées par les élus du canton que ce soit au niveau scolaire, social, routier ou culturel. Il doit être une personne ressource pour aider les élus dans leurs projets de développement. Enfin, il doit fédérer les forces vives de son territoire pour créer une dynamique.

Quels sont les domaines d’actions que vous allez privilégier ?

Je dirais ceux à caractère sociétal. Nous sommes aujourd’hui confrontés à un vieillissement de la population. Nous devons apporter une réponse à ce phénomène qui va s’amplifier. Je pense notamment aux personnes qui ne peuvent plus rester chez elle pour des problèmes de commodité et celles qui sont trop indépendantes pour aller en maisons de retraites. Une réponse a été trouvée par le Conseil général avec les résidences « Euréliales », dont une a ouvert à Anet. Je compte appuyer son développement dans le canton car de plus en plus de personnes isolées cherchent à se rapprocher des centres-bourgs.

Quelle était votre activité professionnelle ?

J’étais directrice d’un établissement spécialisé pour enfants et adolescents déficients auditifs. Nous avons œuvré dans la rééducation et l’enseignement, à rechercher la meilleure intégration possible pour ces jeunes, dans le milieu scolaire ordinaire et la société. C’est un domaine que je connais bien et qui me tient à cœur pour contribuer à la qualité du lien social. Je garderai donc un œil attentif à toutes les situations de fragilité et de différence dans l’éducation. Enfin, j'ai été maire de Bû de 2001 à 2014.

Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

viatrajectoire-ephad
ViaTrajectoire, l’admission simplifiée en établissement d’hébergement pour personnes âgées
Le calendrier 2017 des randonnées
Archives sonores : Ils ont vécu cette époque, ils racontent leurs souvenirs