Retour sur l’ouverture des rencontres « Ruralité d’avenir »

Par eurelien.fr
//  Publié le
16-09-2016
//  Mis à jour le 16-09-2016
Temps de lecture : 7 min
ouverture-ruralite-d-avenir-villes-et-villages-de-demain

C’est une salle polyvalente comble qui a assisté à la soirée d’ouverture de « Ruralité d’avenir – Villes et villages de demain ». A Illiers-Combray, Albéric de Montgolfier, Président du Conseil départemental et Gérard Larcher, Président du Sénat ont donné le ton des treize soirées d’échanges et de débats prévues en Eure-et-Loir jusqu’au 10 novembre. 

« Nous ouvrons ces rencontres pour partager une conviction : la ruralité a un avenir » tel est le message passé par Albéric de Montgolfier lors de la soirée inaugurale « Ruralité d’avenir – Villes et villages de demain », qui a rassemblé plus de 250 spectateurs. Toute la soirée, chaque intervenant a répondu aux interrogations du public. Les internautes ont également commenté les débats sur Twitter à l’aide du hashtag #ruralitedavenir.

A Illiers-Combray, le Président du Conseil départemental a appelé les Euréliens à venir discuter et échanger lors des futures soirées, organisées dans plusieurs localités du département jusqu’au 10 novembre. « En participant à ces réunions, vous devenez acteur de la ruralité d’avenir ». Même constat pour Bernard Puyenchet, Conseiller départemental du canton éponyme, qui entend « faire face au sentiment d’abandon des campagnes. Ces rencontres ne sont pas un catalogue de nos difficultés, mais porteur d’espoir, d’un vrai projet politique pour la ruralité ».
 
Géographe spécialiste des collectivités territoriales, Christophe Guilly a ensuite pris la parole pour dresser un état des lieux de l’attractivité des territoires ruraux. Le consultant en a profité pour revenir sur quelques idées reçues. « Faire disparaitre les départements est une erreur, c’est un échelon indispensable pour la ruralité d’avenir », a-t-il notamment précisé. Christophe Guilly a mis en garde contre la fracture entre les territoires urbains et ruraux, ce qu’il appelle la « métropolisation ».  Une opinion partagée par Claude Térouinard, Conseiller départemental du canton de Brou : « Nous dépendons les uns des autres ! ».
 
Gérard Larcher, Président du Sénat, a ensuite livré ses impressions sur ce sujet qui lui « tient à cœur » : la sauvegarde de la ruralité. Il a rappelé le désengagement de l’Etat dans la situation actuelle. « Dans un département où le budget du social représente la plus grande part, comment voulez-vous mener une politique territoriale ? ». Gérard Larcher a ensuite insisté sur l’importance du « maillage » des communes et des élus locaux. Albéric de Montgolfier s’est lui remémoré la vision « pragmatique et efficace » de son prédécesseur Martial Taugourdeau. « Un territoire égale un collège, une maison de retraite, une caserne de pompiers… L’engagement, aujourd’hui, du Conseil départemental sur l’aménagement numérique entre en résonance avec cette idée de maillage. » 
 

Le prochain rendez-vous

En attendant rendez-vous à Janville, lundi 19 septembre au foyer culturel dès 18h pour bâtir la ruralité d’avenir autour de 4 thématiques : Attractivité des centres-bourgs, économie rurale, accès aux services, aux soins et à l’éducation, et la mobilité. 
 
Les fiches cantons: 
Les communes: 
A voir aussi sur le même sujet
Ruralité d'avenir - photo d'illustration
Ruralité d'avenir : venez participer à nos rencontres

A ne pas manquer dans l'actualite

cancer-colonrectal-mars-bleu
Mars Bleu 2017 : les actions de sensibilisation au dépistage
conseil-departemental-place-chatelet-chartres
Mise à disposition du rapport Orientations budgétaires 2017
archives-departementales-tresors-d-archives
"Trésors d'Archives" : un autre regard sur l’histoire du département