Réussir à prendre la parole en public devant sa classe

Par eurelien.fr
//  Publié le
13-11-2014
//  Mis à jour le 13-11-2014
Temps de lecture : 8 min
Prendre la parole en classe

Dans la vie d’un étudiant, comme dans la vie professionnelle, la prise de parole en public peut vite devenir un véritable calvaire. Voici quelques conseils simples pour déstresser et arrêter de vivre ce moment comme une torture.

Une épreuve orale apporte souvent son lot de stress. Les mains moites, le souffle coupé, la peur de ne pas réussir, un rythme cardiaque emballé, bien que dérangeants, ces symptômes causés par le stress de cette situation stressante sont relativement communs. Pourtant ce passage obligatoire est présent tout au long de la vie. Entre l’exposé devant une classe, l’examen oral, l’entretien d’embauche ou encore les réunions de travail, ces moments inconfortables sont pluriels. Parfois ces situations sont tellement paralysantes qu’elles empêchent également toutes participations... Pourtant il existe des solutions simples qui permettent de vaincre celles-ci.

5 conseils pour réussir sa prise de parole en public

Le message passe d’abord par une bonne posture

Un oral préparé est l'assurance d'un exercice réussi. Si les phrases et les idées coïncident avec les attitudes, il y a de fortes chances pour que les auditeurs s’imprègnent du discours de l’intervenant. A contrario, une gestuelle incohérente ou inexistante n’appuiera pas le propos. Adopter la bonne posture, restez stable sur vos appuis en gardant le dos droit.  Pensez à proscrire également les petits gestes qui pourraient parasiter votre discours. Ainsi vous aurez l’air convainquant en toutes circonstances.

Appuyez vos propos par le regard

Sachez séduire et retenir l'attention avec votre regard. Si vos auditeurs sont multiples, comme c’est le cas dans une classe, regardez toute la classe, en prenant soin d’arrêter celui-ci sur plusieurs personnes. Vous pouvez également agrémenter votre discours d’un déplacement de long en large. Ne restez pas le nez sur vos chaussures ou encore vos notes et évitez également de fixer un objet quelconque. Gardez en tête qu’un exposé doit être vivant.

Une voix claire et intelligible

Placez votre voix pour quelle soit claire et intelligible. Adoptez le bon volume, mettez-vous à la place de la personne se trouvant tout au fond de la salle, adressez-vous à celle-ci en permanence. Votre voix doit être dotée d’énergie et de modulo. Le ton monocorde est à proscrire. Par ailleurs, votre énergie doit être constante pendant la totalité de votre exposé. Rythmez vos phrasé en  ponctuant votre discours de silences. Les silences permettent à l’auditoire d’assimiler vos propos.

Gardez le fil grâce à vos notes

Afin de garder le fil de votre propos, et d’être certain de ne rien oublier, il est utile d'avoir avec vous quelques notes. Elles vous serviront d’aide-mémoire. La tentation d’écrire l’ensemble d’un discours sur une feuille est grande, mais sachez qu’il est déconseillé d’utiliser ce procédé qui, de fait, vous obligera à avoir la tête sur votre feuille. Limitez-vous à quelques phrases clefs ou mots-clefs qui vous permettront de saisir retrouver une idée oubliée.

Entrainez-vous !

L'entrainement a un triple avantage. D'abord, il permet de maitriser les articulations mais aussi les points importants de votre discours. Ensuite, vous serez à même de voir quels sont les passages à enlever ou à conserver. Enfin, cet entrainement vous permettra de gagner en assurance et de renforcer votre expérience pour vos prochains oraux. N’hésitez pas à présenter votre exposé devant un tiers ou à vous filmer afin de mieux repérer vos erreurs et les corriger.

A ne pas manquer dans l'actualite

Ateliers périscolaires : plus d’heures pour une meilleure réussite scolaire
Aménagement d’une piste cyclable et réfection des RD823 et RD6 à Champhol - Saint-Prest
Les Moments Lyriques 2018 se dévoilent