Trois départements unissent leur force au service d'un territoire

Par eurelien.fr
//  Publié le
26-06-2014
//  Mis à jour le 04-07-2014
Temps de lecture : 13 min

Les trois départements d'Eure-et-Loir, de Loir-et-Cher et du Loiret s'unissent pour améliorer le service rendu aux citoyens.

Cette alliance, unique en France, se veut pragmatique, tournée vers l'avenir et résolument innovante à l'heure de la réforme territoiriale

Alors que l’Etat impose aux collectivités locales une rigueur sans précédent, les conseils généraux d'Eure-et-Loir, de Loir-et-Cher et du Loiret, ont choisi de s’unir pour renforcer leur attractivité, améliorer le service rendu aux citoyens, et préparer les territoires de demain. Cela engage l'avenir de 1,4 million d'habitat.

Plutôt que d’attendre une réforme venue d’en haut et dont nul ne perçoit le sens de l’intérêt général, Albéric de Montgolfier, Président du Conseil général d’Eure-et-Loir, Maurice Leroy,  Président du Conseil général de Loir-et-Cher, et Éric Doligé, Président du Conseil général du Loiret, impulsent une démarche ambitieuse d’innovation publique au service de l’attractivité territoriale, de l’expérimentation et de la mutualisation des moyens. Trois priorités se dégagent ainsi de ce projet d’union.

Renforcer l’attractivité de nos territoires

Le déploiement du très haut débit et l’innovation par les usages numériques bénéficieront aux citoyens et aux entreprises. Ils seront également le vecteur d’une administration modernisée ; L’appui à l’innovation passe par le soutien aux pôles de compétitivité et aux clusters (Cosmetic Valley, Shop Valley ou encore Pôlepharma, etc.), ainsi que l’optimisation et la gestion des financements européens ; Les infrastructures communes de transport permettent de mieux relier les territoires.

Etre au coeur d'une dynamique

Elles placent le nord de la région Centre au coeur d’une dynamique de développement économique national et international (LGV-POCL, aménagement 2x2 voies de la RN154 (Nonancourt-Allaines) ; · Les zones d’activités et les équipements sont créés et développés dans le cadre d’une concertation commune. Les filières économiques de demain sont priorisées, notamment celle traitant des énergies
renouvelables.

Développer des expertises communes

La gestion du foncier est coordonnée dans le respect d’un territoire durable ; · Les expertises qui sont au coeur des métiers des conseils généraux doivent être partagées afin d’en faire bénéficier tous les territoires : ingénierie, voirie, archéologie préventive, expertises juridiques et financières ; · Un plan territorial de formation valorisera les ressources humaines des collectivités et encouragera le développement des partages de compétences.

Mutualiser et optimiser le service public

La constitution de groupements de commande et l’étude relative à la création d’une future centrale d’achats permettront d’améliorer la performance de l’achat public ; · L’accès aux financements

 
Maîtriser l'évolution du coût public dans un contexte difficile

 

bancaires, aux marchés et aux fonds éthiques sera facilité par des démarches communes et novatrices de notation financière et extra-financière ; · Le développement d’une expertise commune d’audit et d’inspection, notamment des établissements, contribuera à maîtriser l’évolution du coût du service public dans un contexte difficile. Les conseils généraux d’Eure-et-Loir, de Loir-et-Cher et du Loiret qui placent la performance et l’efficacité au coeur de leurs stratégies territoriales ont décidé de construire ici et maintenant un modèle de décentralisation qu’appellent de leurs voeux les habitants : une décentralisation synonyme de proximité et d’élan, afin de servir au mieux tous les territoires.

Les premiers projets lancés

Les trois Départements mettent actuellement en commun leurs connaissances afin d’apporter des moyens de communication électronique performants aux territoires. Côté réseau ferré, les trois Départements étudient la pertinence de nouvelles infrastructures pour mieux desservir nos territoires. Ainsi, la desserte par le TGV du nord de la région Centre sera assurée par la création d’une nouvelle gare et le soutien au projet de Ligne à Grande Vitesse (LGV) Paris-Chartres-Clermont-Ferrand-Lyon (POCL).

Le développement économique visé

Est également envisagée la réouverture aux voyageurs de la liaison ferrée Chartres-Orléans et la liaison Paris-Orléans-Blois. Des équipements communs pour le développement économique. En plus d’une plateforme de ferroutage sur l’autoroute ferroviaire Paris-Espagne, les trois Départements développeront des zones d’activités interdépartementales comme Artenay-Poupry (Eure-et-Loir et Loiret) et Épieds-en-Beauce (Loiret et Loir-et-Cher).

Vers une optimisation des pratiques

Le 26 juin 2014, les conseils généraux d'Eure-et-Loir, de Loir-et-Cher et du Loiret  se sont rassemblés à Beauval pour la 2e assemblée interdépartementale. Concrètement et grâce à Approlys, des achats groupés à tarifs négociés seront prochainement effectués en ce qui concerne le gaz, l'électricité, le fioul, les fournitures de bureau, le matériel informatique...

Une région Val-de-Loire

Lors de cette assemblée, les trois présidents des conseils généraux ont également pris position pour un rapprochement avec la région Pays-de-la-Loire, en adoptant un manifeste pour une région Val-de-Loire. Voir article : Réforme territoriale : les Présidents souhaitent une région Val-de-Loire
 

L'info en vidéo

 

 

 

A voir aussi sur le même sujet
Logo de la centrale d'achats Approlys
Approlys : la nouvelle centrale d’achat territoriale
Acte des trois : l’union fait la force
Les trois départements lancent « Foncier Cœur-de-France »

A ne pas manquer dans l'actualite

viatrajectoire-ephad
ViaTrajectoire, l’admission simplifiée en établissement d’hébergement pour personnes âgées
Le calendrier 2017 des randonnées
Archives sonores : Ils ont vécu cette époque, ils racontent leurs souvenirs