Conférence

Des intelligentes bêtes. Les relations homme-animal chez les éleveurs mongols

Par Charlotte Marchina, anthropologue, responsable de la section de mongol à l'INALCO, Paris.

En Mongolie, les éleveurs pratiquent un pastoralisme nomade et extensif des "cinq museaux" (chevaux, chameaux, bovins, moutons, chèvres) qu'ils élèvent conjointement. Loin d'être réductible à un simple rapport de domination, l'élevage pastoral est un système complexe composé d'interactions multiples entre humains et animaux, qui s'adaptent mutuellement pour faire communauté.

Cette communauté hydride constituée d'hommes et d'animaux se forme par la cohabitation, la communication et la coopération homme-animal. Ces trois aspects seront examinés un à un à travers des matériaux originaux et variés (observations, entretiens, enregistrements GPS, audio, photos, vidéos..) collectés pendant près de 19 mois sur le terrain entre 2008 et 2015. Les assemblages et équilibres fins à l'oeuvre dans les relations interspécifiques révèlent la grande autonomie des animaux mongols, dont les éleveurs attendent qu'ils jouent un rôle actif dans les tâches pastorales et soient ainsi acteurs de leur propre élevage.

Centre Sciences
Le 10 mai 2016
20h30
Pôle universitaire d'Eure-et-Loir
21 rue Loigny-la-bataille
CHARTRES