Exposition

Expo Bande-Dessinées

dellac dessin

Expo Bande-dessinées : Présentation des planches originales et illustrations d'auteurs de BD (Armand Dimitri, Kovacevik Drazen, Dellac Benoit, Mounier Alain, Janolle Alain, Maïorana Bruno, Goux Pierre-Denis.). Proposée par la Librairie BD FLASH de Rambouillet.

Du 19 avril au 7 mai : Expo Bande-dessinées
Présentation des planches originales et illustrations d'auteurs de BD (Armand Dimitri, Kovacevik Drazen, Dellac Benoit, Mounier Alain, Janolle Alain, Maïorana Bruno, Goux Pierre-Denis.). Proposée par la Librairie BD FLASH de Rambouillet. Espace Dagron. Retrouvez ci-dessous le détail des auteurs, des illustrations et leurs biographies complètes.

Détail sur l'exposition Bandes-Dessinées :

 

KOVACEVIC DRAZEN
Naissance :le 20/10/1974 (CROATIE)
1974 : Naissance le 20 octobre à Zagreb, en Croatie.
1997-1998 : Il participe à plusieurs expositions de BD, ainsi qu'aux éditions 97 et 98 du festival de BD de Zajecar.
1999 : Etudiant à l'Académie des Arts Appliqués de Belgrade, dans la section livre, illustration, sous l'égide du professeur Rastac Ciric, il obtient son diplôme.
La même année, il crée, avec le scénariste Goran Skrobonj, la bande dessinée "La Roue", adaptée d'une nouvelle de Skrobonj écrite en 1987 (également adaptée pour la radio par Vlad Vescovic). Avec cette bande dessinée, Kovacevic et Skrobonj remportent le premier prix de BD des auteurs débutants du concours organisé par Glénat, "Bdécouvertes", sur le thème du troisième millénaire.
2001 : Commence alors la publication, aux éditions Glénat, de la série "La Roue", dont quatre tomes sont jusqu'à présent sortis. Cette série est également publiée en Serbie, en Allemagne et en Italie.
2002 : Plusieurs expositions sont organisées autour de son travail,, dont, parmi les plus importantes, une à la Galerie Stepenik (à Belgrade), une à BDzone (à Bruxelles) et une au "Boulevard des Bulles", à Paris. Il a également réalisé de nombreuses illustrations et sérigraphies pour des éditeurs de Belgique ou des Pays-Bas.
2006 : Il reprend les pinceaux de Christian Hojgaard pour "Le secret de la Sibylle", troisième tome de la série "La Meute de l'Enfer", sur un scénario de Philippe Thirault, aux Humanoïdes Associés.

Sa Bibliographie

Détail

 

JANOLLE ALAIN
Naissance :le 30/07/1968 (FRANCE)
1984 à 1988 : Ecole d’Arts de la rue Madame (Lycée Maximilien Vox). 4 ans de dessin, modèle vivant, nature-morte, perspective, et découverte de la BD. Il obtient son CAP et BT en 1988.
1988 - 1989 : Un an au CFT GOBELINS section graphisme, maquette.
1989 - 1990 : 6 mois en agence de pub comme illustrateur
1990 - 1992 : Vit sur les économies de ses 6 mois d’agence, et dessine pour les fanzines Scarce et Le Goinfre
1992 - 1996 : Création avec 2 copains de la Société Trait de Plume. Ils font de la BDCom, de l’illustration et de l’édition, avec la sortie de deux collectifs de BD en noir et blanc, dans lesquels il dessine les aventures de LÉOPIEL.
- La Première Fois
- Un Parc
Parallèlement, avec ou sans scénariste, il présente ses projets aux éditions Delcourt : ÉCHEC
1992-1996 : Delcourt lui présente ANGE. Le courant passe et ça marche, mais pas chez Delcourt. Laurent GALMOT leur fait dessiner une histoire courte ("Carte Blanche") dans Gotham pour Vent d’Ouest, puis place leur projet ("Némésis") au Téméraire.
Décembre 1996 : sortie du tome 1 de "Némésis”
1997 : Avec Michaël MONNIN, sortie d’un comic en noir et blanc aux éditions Möja, dans lequel il dessine "Les Aventures de J.P. Rose", scénarisé par MO CDM.
1998 : Sortie à Angoulême du tome 2 de "Némésis"
1999 : rachat de Némésis par Soleil Productions

Sa Bibliographie

Détail

 

DELLAC BENOIT
Naissance :le 01/01/1982 (FRANCE)
Né en 1982, dans un petit village prés de Toulouse. Pendant mon enfance, je berce mon imagination avec Tintin, Astérix, les Schtroumpfs comme beaucoup d’entre nous. Puis à l’âge de 11 ans, je tombe sur mon premier comics dans le grenier, anciennement à mon père. Je découvre le mensuel Strange avec ces histoires de Spider-man ou bien encore Iron Man et les Vengeurs. Depuis ce jour, ce plaisir de lire des comics perdure. La vie continue et mon rêve de faire de la BD ne cesse de grandir mais reste un rêve inaccessible. Ensuite en 2004, je fais mon entrée dans l’Ecole Pivaut à Nantes. Après 2 ans et demi de cours, j’arrête le cursus pour me lancer dans des projets divers. En 2008 , je rencontre Thierry Gloris grâce à un ami et collègue, Jean Paul Bordier (dessinateur de « Souvenir d’un Elficologue » avec Thierry au scénario aux éditions Soleil Celtic). De cette rencontre naîtra "Missi Dominici" (aux éditions Vents d’Ouest), ma première BD et mes premiers pas dans le monde de la bande dessinée. Enfin en Avril 2009, je suis contacté par Nicolas Jarry qui me propose de mettre en scène l’œuvre de Roger Zelazny," Les princes d’ambre". Ne connaissant pas encore cette œuvre, je suis intrigué et je me plonge dans cet univers si particulier. Et me voici aux commandes d’une nouvelle aventure !

Sa Bibliographie
Détail
 

 

MOUNIER ALAIN

Naissance :le 15/10/1958 (FRANCE)

Signe aussi sous le pseudo de Ardem.

Alain Mounier naît le 4 octobre 1958, à Aubenas (Ardèche). Actuellement marié et père de trois enfants, il vit près de Grenoble (Isère). Naturellement doué pour le dessin, il décide de faire de la BD son métier après avoir eu la révélation de cette vocation dans Le Général Tête Jaune de Giraud & Charlier, puis le magazine Métal Hurlant. Il passe son bac (scientifique !) d’abord, avant de publier ses premières planches dans le mensuel Circus de Glénat en 1977. Pour ce même éditeur, il écrit et dessine l’album D’un Enfer à l’Autre en 1984 et collabore ensuite à la série Le Solitaire avec le scénariste Roger Brunel en 1985, puis réalise Tango sur un scénario de Franck Giroud en 1990. En 1992, il lance chez Dargaud, la série Dock 21 conçue par Rodolphe. En 1999, débute chez Albin-Michel, sa série Exit imaginée par Bernard Werber. Il revient après chez Glénat pour illustrer le Tome 6 du Décalogue de Franck Giroud en 2001, puis collaborer au thriller interactif Une Folie très ordinaire avec Christian Godard en 2002. En 2003, il retrouve Rodolphe et entreprend avec lui Les Abîmes du Temps (suite de Dock 21) chez Albin-Michel. De retour chez Dargaud, il y publie Mourir au Paradis avec Pierre Christin en 2005. En 2008, toujours chez Dargaud, il fait partie des cinq metteurs en images de la saga contemporaine Empire USA imaginée par Stephen Desberg. Plus récemment, il a commencé la réalisation de la série Box en 2006, dont le troisième volume, Oseras tu ?, paraît en 2009, aux éditions Bamboo. Toujours chez Bamboo, paraît en 2010 le roman graphique, Ambulance 13, sur lequel il collabore avec les scénaristes Patrick Cothias et Patrice Ordas. Ce récit nous plonge dans le service de Santé des Armées pendant la première guerre mondiale.

Sa Bibliographie

Détail

 

MAÏORANA BRUNO

Bruno Maïorana est né le 23 décembre 1966 à Angoulême. Il suit un parcours scolaire classique, obtient son Bac B (“la filière A3 étant peuplée de crétins”, il choisira de l’éviter), rentre aux Beaux-Arts, puis passe en section BD. Il s’y ennuie, ne trouve pas l’enseignement intéressant et préfère se lancer dans le dessin animé (ça tombe bien, ça se passe entre autres à Angoulême, belle ville d’une tranquillité sans égal), activité qui aura au moins l’avantage de lui rapporter de l’argent. Il est aisé de tomber dans le piège de l’argent facile et de la routine. Il risque de s’y endormir, mais s’en sortira à temps. Si Maïorana a commencé à dessiner très jeune, il a aussi failli en être dégoûté très tôt. En effet, en primaire, alors qu’un concours de dessin avait été organisé, c’est un concurrent, professionnel du papier calque, qui avait remporté la victoire. Ô rage ! Ô désespoir ! Bruno s’était donné tant de mal ! Envers et contre tout, il persiste et finit par lancer son fanzine en terminale. Grand lecteur de BD, il admire pendant longtemps les super-héros, est un grand fan de Franquin et idolâtre Moebius. Mais il préfère se nourrir d’une culture non-BD, plus facilement digérable par l’artiste qu’il est, et par-là même plus facilement utilisable. Maïorana est passionné de jeu de rôles, même s’il ne peut y consacrer autant de temps qu’il le désirerait. Grand spécialiste de vampirisme, il ne rechigne jamais à relire un bon vieux polar.

Sa Bibliographie

Détail

  •  Garulfo finie de 1995 à 2014
  •  D finie de 2009 à 2014

 

ARMAND DIMITRI

Dimitri est né en 1982. Dès le plus jeune âge, il se passionne pour le dessin. Son frère lui fait découvrir les comics (X-Men, Spider Man, Strange), puis – génération club Dorothée oblige – il s’intéresse au manga (Dragon Ball Z). Sa rencontre avec la BD Franco-Belge a lieu plus tard, lorsqu’il découvre des séries à succès telles que Travis, Astérix, Lucky Luke, La caste des Métas Barons, et bien sûr Lanfeust. Il suit les cours de l’atelier Hourdé à Paris, puis entre à l’école Pivaut à Nantes pour se spécialiser dans l’animation. Seulement il se rend compte que le métier auquel il est formé ne lui correspond pas du tout. Il découvre Enrico Marini, et l’œuvre de cet auteur italien lui donne envie de faire de la BD. Tout s’est ensuite joué lors de sa dernière année à l’école Pivaut. Grâce à son professeur d’illustration, Laurent Miny, il fait la connaissance de Thomas Cheilan avec lequel il va collaborer pour la série Salamandre aux éditions du Lombard. Par la suite, il rencontre Jean-Charles Gaudin, qui fait partie du jury chargé de son examen de fin d’année, et signe un contrat chez soleil pour la sortie d’Angor. Aujourd’hui ce sont des gens comme Enrico Marini, Benoit Springer, Alex Alice, Matthieu Lauffray, Olivier Vatine, Juanjo Guarnido, et bien d’autres, qui continuent à lui faire aimer le milieu de la bande dessinée.

Angor finie de 2008 à 2014

librairie BD Flash Rambouillet
Du 19 avril au 07 mai 2016
Horaires de l'Espace Dagron
Espace dagron, place du marché,
place du marché
auneau-bleury-saint-symphorien