Conférence

Mardis de la science : sur les traces d'un secret enfoui. Enquête sur l'héritage toxique de la grande guerre.

Sur les traces d'un secret enfoui. Enquête sur l'héritage toxique de la Grande Guerre, par Daniel Hube - Auteur et ingénieur spécialisé en environnement au sein du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Daniel Hube publie aux éditions Micahlon en juin 2016 : "Sur les traces d'un secret enfoui. Enquête sur l'héritage toxique de la Grande Guerre". Ce livre est le fruit d'un travail personnel mené en parallèle à ses activités de recherche sur la question des pollutions d'orgine pyrotechnique, au sein de la Direction Eau, Environnement et Ecotechnologies, unité sites, sols et sédiments pollués du BRGM.

La première guerre mondiale fut un tournant décisif dans l'art et la manière de conduire la guerre. Jamais entre l'artillerie ne fut dotée d'une telle puissance de feu. Au moins 750 millions de projectiles d'artillerie furent projetés sur un champ de bataille de 750 km de long, serpentant durant 4 ans entre la Mer du Nord et la frontière franco-suisse.

Au cessez le feu du 11 novembre 1918, plus d'un million de tonnes de projectiles sont restés sur place et inutilisés. Les artilleurs et prisonniers de guerre remirent en état les terrains et exhumèrent ainsi du sol d'autres projectiles, tirés et qui n'avaient pas explosé, ou qui étaient restés dissimulés par la boue.

Avec le temps, les engins se déprécièrent dangereusement. Il fallut innover en urgence pour éliminer cet arsenal infernal et valoriser si possible ce "gisssement de matières premières", si cher à produire en temps de guerre, que ce soit en vies humaines ou en ressources. C'est cette histoire à la fois humaine, industrielle, avec ses inévitables conséquences environnementales, que nous vous proposons de raconter.

Centre Sciences, CCSTI de la Région Centre - Val de Loire
Le 13 décembre 2016
20h30
Pôle universitaire d'Eure-et-Loir, 21 rue Loigny la Bataille 28000 CHARTRES