Bertrand Kron, champion d’art martial : « Le niveau de karaté est très bon dans le département »

Par eurelien.fr
//  Publié le
21-09-2015
//  Mis à jour le 22-09-2015
Bernard Kron

Cet infatigable sportif eurélien de 62 ans, vient de remporter l’open européen de karaté « Kyokushin ». 

ATTENTION : cet article a plus de 4 ans et pourrait ne plus être d’actualité

Impliqué dans le monde du sport et du bénévolat depuis 35 ans, le Drouais – qui est aussi professeur de sa discipline –  a contribué à développer un art martial méconnu en Eure-et-Loir.

Remporter un trophée international à 60 ans passés, ça fait quel effet ?

J’aime me fixer des défis personnels, alors j’ai concouru dans la catégorie « plus de 18 ans ».  Celui qui s’est classé deuxième à l’open européen était âgé de 30 ans, alors ce n’est pas rien d’être arrivé premier. J’ai été champion d’Eure-et-Loir, de France et plusieurs fois dans le top 10 européen. Mais le combat, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Il y a aussi toute la préparation, les techniques de respiration, la méditation, l’art de vivre à la japonaise… Les trophées ne sont pas un aboutissement pour moi.
Comment peut-on définir votre discipline, le karaté Kyokushin ?
Karaté veut dire littéralement « L’art de la main vide ». C’est un art martial sans aucune arme. Le Kyokushin correspond à un style de combat précis très populaire, par exemple en Russie et au Brésil où il représente 98 % de la pratique de ce sport. Le Kyokushin n’est pas très populaire en France, mais il est bien représenté en Eure-et-Loir, avec plus de 500 licenciés. Il n’est pas simple de pratiquer un autre style de karaté dans le département !
Vous avez participé à une émission de France 2 sur le thème « Les pouvoirs du corps humain ».
Je suis intervenu dans une émission de Michel Cymes pour montrer la résistance du corps humain et des os. À force d’entraînement et de technique, je peux briser une noix de coco, 10 centimètres de sapin ou une batte de baseball. Il n’y a pas besoin d’être musclé pour ça.
Quelles sont vos prochaines échéances ?
 

Je suis instructeur au niveau international depuis 1991 : Israël, Belgique, Tunisie...  Je m’envole cette fois-ci pour un stage en Hollande où je vais entraîner des jeunes dans l’INSEP hollandais.

A voir aussi sur le même sujet
Lorenzo Buffard
Lorenzo Buffard, champion d'Europe de tir : "C'est une très grande satisfaction"

A ne pas manquer dans l'actualite

maintenantoncapte28.fr
Un guichet unique pour un réseau mobile de qualité en Eure-et-Loir
campus-parentalite
Éducation : un accès à Campus parentalité offert à tous les euréliens
route-ANAIS
Le Département d’Eure-et-Loir s’associe à Colas pour une route plus sûre