Château des Vaux : former les professionnels de demain

Par eurelien.fr
//  Publié le
07-01-2022
//  Mis à jour le 10-01-2022
Temps de lecture : 8 min

A Saint-Maurice-Saint-Germain, dans le Perche, plus de 950 jeunes sont accueillis chaque année pour suivre un cursus dans les établissements des Apprentis d’Auteuil. Au cœur de ce domaine riche en histoire, les élèves posent les fondations de leur futur métier.

« J’aime prendre soin des plantes et les voir grandir. Je ne sais pas encore ce que j’ai envie de faire comme métier plus tard, mais j’aime ce que j’apprends ici. Je connais par cœur les noms latins des plantes, alors même que le français n’était pas ma matière forte ! » Enea Alonso, 16 ans, est en première année de CAP production horticole au lycée horticole et paysager Notre-Dame des Jardins, l’un des 5 établissements accueillis au château des Vaux. Originaire de Dreux, cette jeune fille un peu timide mais déterminée a choisi de quitter sa famille pour la première fois et de devenir interne pour suivre ce cursus qui lui apprend les métiers de l’horticulture.

Dans les grandes serres cachées au fond de l’immense domaine, les élèves étudient en cette période hivernale le rempotage, le bouturage, le repiquage… Enea est logée dans l’un des foyers de l’établissement et partage sa chambre avec une camarade. « C’était un peu difficile de quitter ma famille et mon petit frère en septembre, mais maintenant que j’ai trouvé mon rythme, je suis bien à l’internat. Quand je suis arrivée, j’ai trouvé ça tellement grand ! » Au terme de ses 2 années de CAP, Enea pourra continuer son cursus si elle le souhaite en suivant par exemple un Bac pro vente, univers de la jardinerie.

Accompagnement social en lien avec l’Aide Sociale à l’Enfance

En lien avec le Conseil départemental d’Eure-et-Loir et l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), les établissements Notre-Dame proposent 250 places au sein de la Maison d’Enfants à Caractère social (MECS), ouverte toute l’année. 200 mineurs non accompagnés (MNA) de 22 nationalités différentes sont également présents au sein du domaine pour y suivre une scolarité. Parmi eux, Mohamed-Hamid Stanikzai, qui a fêté ses 18 ans le 1er janvier 2022. Arrivé en 2016, ce jeune afghan est aujourd’hui en 3e année de DEA (Dispositif Elève Allophone), un cursus spécifique qui permet aux jeunes d’apprendre le français ainsi qu’un métier. Hamid a choisi la cuisine et s’exprime aujourd’hui dans un français excellent. « Je suis très content d’être ici, car en Afghanistan les enfants n’ont pas le droit d’aller à l’école. J’apprends le français, même si c’est très difficile, et j’apprends un métier. Si je travaille bien, j’espère pouvoir aider ma famille qui est toujours en Afghanistan ». Ce jeune homme au grand sourire, qui a marché plus de 800 km pour arriver en France alors qu’il n’avait que 13 ans, raconte son histoire dans le documentaire You’mAAn, soutenu par l’ASE 28 et réalisé au château des Vaux (voir encadré).

De la 6e au Bac pro, les établissements Notre-Dame proposent 27 formations diplômantes dans 17 métiers, avec une équipe pédagogique engagée pour la réussite de ces jeunes issus de tous horizons. Un établissement qui affiche aussi sa richesse culturelle en hissant à tour de rôle à l’entrée de son domaine les drapeaux des nombreuses nationalités présentes en ses murs.

Le château des Vaux, c’est :

  • l’établissement le plus important de la Fondation des Apprentis d’Auteuil en France ;
  • 500 salariés ;
  • 950 jeunes ;
  • 3 établissements scolaires privés, un centre de formation (par apprentissage et continue) et des structures d’accueil ;
  • 17 métiers enseignés dans les métiers de bouche, du bâtiment, de la mécanique et des métiers verts ainsi qu’une section apiculture avec un rucher école.
Les fiches cantons: 
Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

Lancement de la nouvelle édition d’Arts en Scène !