Des collégiens dans la peau de guides d’exposition

Par eurelien.fr
//  Publié le
16-03-2022
//  Mis à jour le 31-03-2022
Temps de lecture : 7 min

Durant deux mois, 10 élèves de 3e au collège Albert-Camus de Dreux ont été les guides de l’exposition « Anne Frank – Une histoire d’aujourd’hui ». L’Eurélien a rencontré ces collégiens qui ont enseigné l’histoire à leurs camarades.

Elles sont souriantes et prêtes à accueillir un groupe venu d’un collège voisin. Sheryne et Léna sont les deux guides du jour dans cette grande salle du collège Albert-Camus où a été installée l’exposition à renommée internationale « Anne Frank – Une histoire d’aujourd’hui » : « C’est un peu stressant, car les groupes changent à chaque fois, mais quand on voit les regards intéressés, c’est encourageant et ça motive encore plus ! », témoignent les collégiennes à quelques minutes d’entamer une visite de près de 1h30. Tout droit venue de La Maison Anne Frank à Amsterdam, fondation créée par Otto Frank, le père d’Anne, en 1957, l’exposition se compose de 11 panneaux qui parcourent les différentes périodes de l’holocauste à travers la vie de l’adolescente.

Comprendre l’actualité grâce à l’Histoire

Alors que la Shoah s’intègre dans le programme de français et d’histoire en classe de 3e, Marlène Martin-Fillon, professeure de français et passionnée par cette période de l’Histoire a eu l’idée de faire venir cette exposition dans les murs de l’établissement drouais. « La Shoah permet de comprendre l’actualité, car le racisme et l’antisémitisme n’ont pas disparu, note-t-elle. En impliquant les élèves en tant que guides de l’exposition, cela aide à apprendre mieux, et plus vite. Dans ce cadre, l’Histoire devient plus que vivante et tout le monde réfléchit en échangeant ensemble ».
Dix élèves de 3e et sept adultes, professeurs et personnels, ont ainsi suivi la formation de trois jours pour devenir guides de l’exposition. Pendant deux mois, de janvier à mars, ils se sont relayés pour proposer des visites riches à leurs camarades, aux autres collèges, aux écoles primaires, mais aussi à des associations ou organismes privés.

Un défi à chaque visite

Pour les élèves guides, cette variété des publics représente un défi à chaque visite : « En fonction de l’âge des visiteurs, nous devons nous adapter ; la séance est à chaque fois différente. Au moment de la formation, on nous a appris à interagir avec le public. Donc, selon les questions posées ou les réactions face aux panneaux, nous modifions légèrement nos interventions », relèvent les jeunes guides.
L’exposition a pris fin le 4 mars, mais chaque intervenant, à son niveau, s’est enrichi grâce à ce beau projet rendu possible avec le soutien de mécènes, dont le Conseil départemental sous l’impulsion de Jacques Lemare, Conseiller départemental du canton de Dreux 2. Un projet à la hauteur des ambitions de l’établissement, comme le souligne le principal Richard Manceau : « C’était très ambitieux mais nous voulons l’être pour nos élèves, afin de les faire réfléchir en tant qu’adultes de demain ».