Festival des arts urbains à Nogent-le-Rotrou : un succès fou !

Par eurelien.fr
//  Publié le
24-10-2021
//  Mis à jour le 25-10-2021
Temps de lecture : 5 min

Le festival des arts urbains « Rur », qui s’est tenu pour la deuxième année consécutive sur le site de co-working So’Work a Nogent-le-Rotrou, a accueilli plus de 5000 personnes.

Cette deuxième édition était à l’image du temps : ensoleillée ! » Nicolas Caudmont est enthousiaste : le deuxième festival Rur Street Art, qui s’est tenu les 11 et 12 septembre à Nogent-le-Rotrou sur le site de coworking So’Work, a été un véritable succès.

« Rien qu’en comptabilisant les scans de pass sanitaires, on est sûr qu’on a accueilli plus de 2.500 personnes le samedi et autant le dimanche – sans compter les enfants ! », note l’organisateur et fondateur de l’événement qui avait vu le jour l’an dernier avec la seule animation graff : « Cette année, on a vraiment élargi l’offre puisqu’il y avait, non seulement du graff sur quelque 700 m2 de mur avec des artistes de renom, mais également des compétitions de skate le samedi et des battles de break dance le dimanche ! »

Et ce mélange des genres a séduit, pour le plus grand bonheur des associations organisatrices.

« L’an passé, on a lancé le festival comme un prototype. Là, le comité d’organisation s’est étoffé : il était composé de l’association Asso’Perche dont je suis le président, mais aussi d’Au pire, en charge de la Line Up d’artistes graffeurs et graffeuses à parité sur l’événement, ainsi que de l’Arc – Association des Riders du Coin – pour la partie skate et rollers, et de The Underground pour les compétitions de break dance qui se sont succédés sur le podium prêté par le Conseil départemental », précise encore Nicolas Caudmont.

Finalement, le site de So’Work n’a pas désempli du week-end, d’autant que les visiteurs du samedi revenaient volontiers le dimanche pour suivre l’état d’avancement des fresques.

« Cette année, au milieu des murs peints par les artistes, nous avons réservé un espace de 5x7 mètres pour la réalisation d’une œuvre en forme de timbre en hommage à Rémi Bellau, figure importante de Nogent, sur le lieu même où il est né », relate enfin Nicolas Caudmont, qui espère que la prochaine édition pourra se dérouler hors les murs de So’Work, en pleine ville.

 

Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

Plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE), à vos remarques !
Garantir la sécurité des automobilistes en hiver
Nouvelle édition du Salon des Aidants, à Vernouillet