Franck Perret : "Mon père a ouvert l'un des premiers ranchs français à Saussay"

Par eurelien.fr
//  Publié le
20-06-2014
//  Mis à jour le 01-02-2019

Franck Perret est un cavalier eurélien préselectionné pour les Jeux équestres mondiaux qui se dérouleront du 23 août au 7 septembre 2014 en Normandie.

ATTENTION : cet article a plus de 5 ans et pourrait ne plus être d’actualité

Il participera à la Fête du cheval d'Anet, le 29 juin prochain. En attendant, il nous présente sa dicipline : le reining.

Quelles sont les caractéristiques de votre discipline ?

Le reining est une discipline de l’équitation western. Reconnue par la fédération internationale, elle se pratique dans un manège ou une carrière. Elle est d’origine américaine et liée au travail des bêtes. Elle a été transposée en jeu avant de devenir une discipline sportive. Elle repose sur un véritable travail d’éducation des chevaux. Elle met l’accent sur la relation cavalier/cheval qui doit être légère et fluide. Le cheval doit évoluer avec le moins de contraintes possibles, le plus naturellement possible. C'est une discipline émergente en France.

Comment se déroule une compétition ?

Le jury note des figures imposées comme des cercles rapides et lents, des changements de main, des arrêts glissés... Les pénalités sont définies dans un règlement. La notation se fait dès l’entrée. Chaque concurrent dispose de 70 points. Il peut en gagner ou en perdre, en fonction de la fluidité de sa prestation. Mon meilleur score personnel est à 74,5 points.

Comment en êtes-vous arrivé à ce niveau ?

Je suis au contact des chevaux depuis ma naissance ! Mon père a ouvert l’un des premiers ranchs en France. Le Montana Ranch de Saussey a ouvert en 1969. J’ai étudié les techniques du reining au Canada et aux Etats-Unis auprès des meilleurs. Je suis revenu en Eure-et-Loir en 2003 pour créer mon propre centre d'entraînement et de formation : Ride For Emotion.

Quels résultats comptez-vous faire aux Jeux équestres mondiaux ?

Ces Jeux se déroulent en France pour la première fois. Nous allons pouvoir être portés par notre public. Je me considère plutôt comme un challenger. J’ai préparé quatre chevaux pour cette compétition et j’en garderai deux. Cette préparation s’effectue sans excès, car ils savent ce qu’ils doivent faire. Mes chevaux sont coconnés ! Je peux établir une belle performance le jour-J, si je réalise les figures imposées avec légèreté et fluidité. Je ne me fixe pas d’objectifs en particulier. J’espère juste pouvoir effectuer une belle prestation après on verra.

Les communes: 
  • Equitation
  • Jeux équestres mondiaux
A voir aussi sur le même sujet
Découvrez les disciplines équestres pratiquées en Eure-et-Loir

A ne pas manquer dans l'actualite

maintenantoncapte28.fr
Un guichet unique pour un réseau mobile de qualité en Eure-et-Loir
campus-parentalite
Éducation : un accès à Campus parentalité offert à tous les euréliens
route-ANAIS
Le Département d’Eure-et-Loir s’associe à Colas pour une route plus sûre