La déviation de Nogent-le-Roi en service

Par eurelien.fr
//  Publié le
14-12-2015
//  Mis à jour le 22-12-2015
Temps de lecture : 5 min
Déviation de Nogent-le-Roi

Après des fouilles archéologiques et deux ans de travaux, la déviation de Nogent-le-Roi est en service depuis le 14 décembre 2015. 

ATTENTION : cet article a plus de 3 ans et pourrait ne plus être d’actualité

Depuis novembre 2015 et jusqu’en janvier 2016, le Conseil départemental réalise des comptages de véhicules pour mesurer l’impact du trafic sur les communes du secteur.

Des travaux réalisés en plusieurs phases

L’essentiel des travaux ont été réalisés par le groupement d’entreprise Roland (terrassements), Demathieu et Bard (ouvrages), Eiffage TP (Chaussée et giratoire) et Antéa (études et maitrise d‘oeuvre) pour un montant total de 6 630 000 €TTC environ et comprennent :
 
- La construction de l’ouvrage de franchissement du ruisseau de Vacheresses (63m de long),
- La construction de l’ouvrage de franchissement du Roulebois (56m),
- Les terrassements dans la vallée de Vacheresses (5m de hauteur),
- Les terrassements dans la butte de Chandres (25m de profondeur),
- Les terrassements en remblais provisoires dans la vallée de l’Eure,
- La construction d’un réseau d’assainissement des eaux pluviales,
- La construction de la chaussée et du giratoire sur la RD 983,
- Le rétablissement des chemins ruraux interceptés,
- Le rétablissement des clôtures.
 

Préserver la qualité de vie des habitants

Afin de mesurer l’impact du trafic sur les communes situées à proximité, le Département a effectué en novembre dernier un comptage sur les communes de Nogent-le-Roi, Lormaye, Coulombs, Pierres, Maintenon et Villiers-le-Morhier. Un second comptage aura lieu en janvier prochain sur ces mêmes communes.
 
"Avec ce dispositif de mesures, l’objectif du Conseil départemental est bien d’appréhender les conséquences de cette mise en service sur la qualité de vie des habitants. Après analyse des résultats, le Conseil départemental apportera les réponses adéquates aux Euréliens" précise Jean-Noël Marie Conseiller départemental du canton d'Epernon. 
 
Ce projet, en lien avec la Commission Infrastructures et mobilité présidée par Joël Billard, est une priorité des Conseillers départementaux du canton d’Epernon, Anne Bracco et Jean-Noël Marie, qui travaillent, depuis leur élection, à sa concrétisation.
Les fiches cantons: 

A ne pas manquer dans l'actualite

maintenantoncapte28.fr
Un guichet unique pour un réseau mobile de qualité en Eure-et-Loir
campus-parentalite
Éducation : un accès à Campus parentalité offert à tous les euréliens
route-ANAIS
Le Département d’Eure-et-Loir s’associe à Colas pour une route plus sûre