Le destin de Madeleine Castaing

Par eurelien.fr
//  Publié le
14-01-2015
//  Mis à jour le 20-04-2015
Temps de lecture : 5 min
Madeleine Castaing

Biographie d’une Eurélienne, amie de Soutine, qui a révolutionné le monde de la décoration !

Marie Madeleine Marcelle Magistry est née le 19 décembre 1894 à Chartres. Fille d’un des ingénieurs à l’origine de la gare de Chartres, elle épousa en 1915 Marcellin Castaing qui était critique d’art. De cette union solennelle naîtra une passion sans faille. A l’époque, ce légendaire amour de Madeleine pour son mari était connu de tous. Celui-ci lui offrit d’ailleurs un manoir néoclassique dans la commune de Lèves. Après une courte expérience dans le cinéma muet,  elle se découvre une passion pour la décoration. Les Castaing firent la connaissance de Chaïm Soutine à Paris, le couple se lie d'amitié; Marcellin et Madeleine deviennent même les mécènes du peintre pour sa première exposition à Chicago en en 1935.

Une révolution dans le monde de la décoration

Dès les années 30, les choix de Madeleine influençent les grandes tendances du monde artistique et en particulier dans l’univers des antiquités et de la décoration. Encore aujourd'hui, le « style Castaing » donne lieu à de nombreuses rééditions.

Pendant la seconde guerre mondiale, la belle demeure de Lèves est réquisitionnée par l'occupation. Madeleine soucieuse d’entasser les objets chinés dans les brocantes ouvre alors une galerie d’antiquités dans la capitale à l’angle de la rue Jacob et de la rue Bonaparte. Dans cette célèbre boutique la « Diva de la décoration » vend des objets, des bibelots, et des meubles. Cette galerie et la demeure de Lèves ont influencé de nombreuses générations de collectionneurs en Europe et aux Etats-Unis.

La décoratrice est aussi connue pour avoir créé une couleur célèbre : le « bleu Castaing ». Ce bleu clair et intense fût notamment utilisé dans gentilhommière néoclassique de Lèves  pour contraster avec le blanc ou encore le noir. Elle était principalement présente sur ses papiers peints et accessoires. Ce choix, à contre-courant de son époque, illustrait sa volonté de s'écarter des conventions.

Madeleine Castaing s’éteint en 1992 à Chartres. Aujourd’hui, son style et sa personnalité originale sont encore bien présents dans les mondes de la décoration et de l’architecture d’intérieur.

Les fiches cantons: 
Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

maintenantoncapte28.fr
Un guichet unique pour un réseau mobile de qualité en Eure-et-Loir
le-preau-mediatheque-prunay-le-gillon
Inauguration de la médiathèque de Prunay-le-Gillon
campus-parentalite
Éducation : un accès à Campus parentalité offert à tous les euréliens