Les collections du Compa bientôt à Châteaudun

Par eurelien.fr
//  Publié le
02-03-2021
//  Mis à jour le 05-03-2021
Temps de lecture : 7 min
machine-conservatoire-d'agriculture

Le Conseil départemental possède la plus grande collection en Europe de machines, outils et objets agricoles. Les 8 000 références dispersées entre cinq sites vont enfin être réunies sur un même lieu, à Châteaudun. Un choix qui donne une seconde chance à ce musée en perte de vitesse.

De moins en moins de visiteurs, une collection dispersée entre plusieurs sites, des coûts de fonctionnement importants sans retombées économiques, l’histoire du Compa va connaître un tournant décisif en 2021. Fermé à cause de la crise sanitaire depuis mars 2020, le conservatoire de l’agriculture ne rouvrira pas ses portes dans les locaux actuels. Cette période de fermeture a permis aux Conseillers départementaux de faire le point et d’écrire un nouvel avenir pour le musée et ses collections.

C’est finalement à Châteaudun, sur le site de l’ancienne base aérienne, que le conservatoire de l’agriculture va connaître un vrai renouveau. Les 8 000 références qui composent la collection de machines, outils et objets agricoles, la plus riche d’Europe, seront réunies sur un même site. Jusqu’à présent, elles étaient dispersées entre cinq sites et sur 360 tracteurs et machines, seule une trentaine était exposée au musée du Compa.

L’ancienne base aérienne présente toutes les qualités

Machine-agricole-Consevatoire-d'agriculture

Au-delà de l’aspect pratique, le choix de l’ancienne base aérienne a une dimension symbolique. Châteaudun est au coeur de la Beauce agricole. Sur les mêmes lieux, il existe un conservatoire des aéronefs de l’Armée de l’air (Canopée).
En choisissant, la cité dunoise, le Conseil départemental retisse le lien avec l’histoire de l’Eure-et-Loir entre terre et ciel. Cet ancrage dans l’histoire dunoise n’a, d’ailleurs pas échappé à la Ville et à la Communauté de communes du Grand Châteaudun qui y voient là l’occasion de dynamiser leur territoire. La cohérence du projet lui vaut également le soutien de la Région Centre-Val de Loire et de l’Etat . Fin 2021, la nouvelle histoire commencera avec l’ouverture d’un nouvel espace et la création d’une véritable vitrine numérique. Les périodes deconfinement ont renforcé la conviction du Président du Conseil départemental que l’accès à la culture et au patrimoine passe par Internet. Les nouvelles technologies se mettront au service du passé agricole de l’Eure-et-Loir.

Infos pratiques :

Calendrier

Janvier 2021 : La Région, l’Etat et la communauté de communes ont donné leur accord de principe.

Janvier et février : Information des agents, des élus et de l’association Les Amis du Compa.

Le 9 février : information de la direction régionale des affaires culturelles.

Mars : Étude préalable par l’architecte conseil du service national des Musées de France et demande d’autorisation d’occupation à l’Armée de l’air. Création du site Internet pour la mise en valeur du patrimoine du Département.

De janvier à septembre : Préparation du transfert des collections et aménagement du site d’accueil.

Automne 2021 : Transfert des collections

Le Compa en chiffres

1,2 M€
de budget de fonctionnement

43 000 €
de recettes en 2019

5 300 VISITEURS
en 2019

12 AGENTS
chargés de valoriser les collections

8 000 MACHINES
outils, documents, oeuvres d’art et objets de la vie quotidienne liés au monde agricole.

 

 

 

 

 

A ne pas manquer dans l'actualite

Avec les capteurs de CO2, les collèges respirent
Télétravail : le Département montre l’exemple
De Choisy-le-Roi à Chartres, ils ne regrettent pas leur choix