Partez à la découverte des parcs et jardins euréliens (2/3)

Par eurelien.fr
//  Publié le
03-03-2021
//  Mis à jour le 05-03-2021
Temps de lecture : 10 min
champ-romain

Certains sont méconnus et méritent le détour, d’autres sont des pépites remarquables qui ont fait la renommée de notre département. L’Association des parcs et jardins en Région Centre (APJRC) a pour mission d’effectuer un inventaire de ces précieux espaces verts.
Retrouvez le second épisode de cette série  de portraits sur les parcs et jardins emblématiques de notre département.

L’APJRC (Association des parcs et jardins en région Centre) existe depuis plus de trente ans et travaille à la préservation du patrimoine végétal en lien étroit avec la DRAC (direction régional des affaires culturelles). Sa mission est de protéger et améliorer les parcs et jardins de la région. L’association épaule ses adhérents par le biais de formations et incite le public à découvrir les espaces verts remarquables du territoire. Si des chercheurs s’attèlent à un inventaire scrupuleux des parcs et jardins, une attention toute particulière a été portée à l’Eure-et-Loir, qui révèle un art du jardin signifi catif de l’histoire de France. Un art peu commun fait pour attiser la curiosité des visiteurs. « Jardin médicinal, suspendu, avec fleurs, sans fleurs, en terrasse, en carré… », énumère Michelle Quentin, déléguée de l’association. « Beaucoup l’ignorent encore mais le département comporte son lot de surprises ». Du grandiose à l’intime, en passant par le poétique et l’oublié… Immersion dans les joyaux verts de l’Eure-et-Loir.

 

Carte Eure-et-Loir jardin

 

4. Parc du château de Champ Romain

champ-romain

 

Au coeur de la Beauce, à une poignée de kilomètres de Châteaudun, le parc du château de Champ Romain créé en 1761 reste confidentiel. Il entoure la demeure privée de Claude de Sénéchal construite à la même période. Presque trois cents ans plus tard, le jardin a conservé ses plans : symétriques, entre parterres de fleurs et promenade à l’ombre des tilleuls.

Infos pratiques :

Château de Champ-romain, à Thiville. Château privé, possibilité de visiter pendant la saison estivale.

Ouvert en semaine de 10h à 12h et de 14h à 18h, uniquement en juillet, août et septembre.
Payant (de 1,50 à 3 euros).
Renseignements : 06.80.82.40.98. ou renaud@champromain.fr

5. Parc du château de Frazé

château-de-Frazé

 

Les jardins du château de Frazé offrent un voyage dans le passé, en plusieurs étapes : Ses douves et les traces de sa butte nous plongent dans l’époque médiévale, on distingue aussi un peu de Renaissance et des restes du XIXe siècle, durant lequel les parcelles « à la française » sont nées

Infos pratiques :
Château de Frazé, à Brou. Château privé, possibilité de visiter du printemps à l’automne. Ouvert les dimanches et jours fériés, de 15h à 18h. Payant (2 euros pour les enfants, 3 euros pour les adultes).
Renseignements : 02.37.29.56.76. ou contact@fraze.fr

6. Parc de la chapelle royale de Dreux

chapelle-royale-dreux

 

Six hectares de jardins royaux servent d’écrin à la dernière demeure de la famille d’Orléans. La chapelle royale fut construite, à Dreux, à la demande de la duchesse d’Orléans après la Révolution. Le parc, divisé en deux espaces, domine la ville, renferme plusieurs vestiges de l’époque médiévale mais aussi de la période de Louis Philippe. Une invitation à l’errance solennelle sur les traces de l’histoire de France.

Infos pratiques :

2, square d’Aumale à Dreux. Edifice et parc appartenant à la Fondation Saint- Louis.

Possibilité de visiter le premier parc du printemps à l’automne.

Ouvert tous les jours à la haute saison de 9h30 à 18h, de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 d’avril à juin et au mois de septembre (sauf le mardi, fermé).

Payant (de 4,80 à 8,70 euros).

Le second parc est fermé au public.
Renseignements : 02.37.46.07.06 ou contact@chapelle-royale-dreux.com

7. Parc du château de Villeprévost

parc-château-villeprévost

 

Un brin de poésie et de romantisme flotte dans l’air, dans le parc de Villeprévost, près d’Orgères-en-Beauce. Fondé en 1756, celui-ci a été conçu pour honorer l’amour du propriétaire du château envers son épouse. Tous les 15 août, date de la fête de la châtelaine, le soleil se couche dans l’exact axe central du jardin. Autres atouts de séduction : la flore sauvage et les lumières des soirs d’été.

Infos pratiques :

Villeprévost, à Tillay-le-Peneux.

Château privé, possibilité de visiter pendant la saison estivale.

Ouvert du 1er juillet au 15 août de 12h à 18h.

Payant (de 3 à 5 euros).
Renseignements : 07.70.32.88.21 et hfougeron@hotmail.com

 

A ne pas manquer dans l'actualite

Avec les capteurs de CO2, les collèges respirent
Télétravail : le Département montre l’exemple
De Choisy-le-Roi à Chartres, ils ne regrettent pas leur choix