Un grand plan de relance eurélien de 100 Millions d’€

Par eurelien.fr
//  Publié le
02-12-2020
//  Mis à jour le 02-12-2020
Temps de lecture : 9 min

Si l’Eure-et-Loir est le Département de France qui investit le plus depuis 3 ans. Il vient de prendre la décision de consacrer une manne de 100 millions d’euros d’investissement qui iront, en 2021, aux collèges, sur les routes, au développement de la technologie numérique mais aussi en soutien aux publics vulnérables et aux territoires.

L’Eure-et-Loir n’échappe pas au difficile contexte économique et sociale engendré par une crise sanitaire sans précédent qui touche le monde entier. Loin de baisser les bras,  le Conseil départemental réaffirme sa volonté de bâtir l’Eure-et-Loir de demain : au cours de la séance des orientations budgétaires, l’assemblée choisit d’investir 100 millions d’euros pour 2021. Une somme jamais atteinte dans l’histoire de la collectivité pour un budget primitif et qui traduit la volonté de l’éxecutif de poursuivre sa dynamique en terme d’investissements publics tout en maintenant son soutien aux Euréliens les plus fragiles. Ce plan ambitieux s’articule autour de cinq axes majeurs.
 

Des collèges rénovés en profondeur pour un vrai confort de travail

Le Conseil départemental porte une attention toute particulière au confort de travail des élèves, des enseignants et des personnels des 47 collèges Euréliens.  Un diagnostic précis de l’ensemble des bâtiments a été réalisé. Il permet d’élaborer un calendrier des interventions nécessaires dans chaque collège pour améliorer les conditions de travail mais également faire des économies d’énergies. Pour rénover en profondeur  les établissements scolaires, le Département investit 150 millions d’euros sur la période 2021-2026.
 

Un réseau routier plus sûr et plus performant

En trois ans, le Département a investi 120 millions d’euros pour améliorer le réseau  routier rétrocédé par l’Etat. Il poursuit cet effort, en 2021, en consacrant une enveloppe de 30 millions d’euros pour renforcer ces routes secondaires indispensables au maillage du territoire. Un budget conséquent qui permet également de garantir la sécurité des usagers des 7.500 km de routes départementales d’Eure-et-Loir.
 

Un soutien au dynamisme des communes rurales

2021 sera l’année de la réalisation de nombreux projets élaborés dans le cadre de l’opération « Bourgs-Centres ». Initié en 2019 par le Conseil départemental, ce dispositif doit permettre aux communes rurales de retrouver leur dynamisme et renforcer leur attractivité.  Le budget de 80 millions d’euros porté par tous les partenaires (Etat, Région, banque des territoires et communes) sera renforcé par les 
11 millions d’euros du fonds départemental d’investissement que le Département maintient en 2021 pour favoriser et accompagner des projets locaux.
 

La solidarité reste une priorité avec 240 millions d’euros consacrés à cette première compétence du Département

La crise actuelle confirme le Département dans son rôle de garant des solidarités. En 2021, le Département consacrera 240 millions d’euros pour faire face à la première de ses compétences : le soutien aux plus fragiles. Dès le mois de janvier 2021, cinq maisons des solidarités et de la citoyenneté ouvriront leurs portes en Eure-et-Loir et permettront de garantir un service public de proximité. C’est à cette date que le premier schéma départemental d’autonomie entrera en vigueur et permettra de mieux accompagner les aînés.
Personne n’est laissé au bord du chemin : Le Département continuera en 2021 ses actions en faveur de l’enfance et de la famille, au bénéfice de la réussite scolaire des collégiens, son accompagnement des bénéficiaires du RSA.
 

Le département vit pleinement l’ère du numérique

Le développement du numérique va de paire avec le développement d’un territoire. Le Conseil départemental maintient son ambition : offrir, en 2021, une connectivité intégrale de l’Eure-et-Loir. Il cherche à développer les usages numériques, accroître l’offre de services publics dans un souci constant de répondre aux attentes des Euréliens. Ce sont 8 millions d’euros qui sont inscrits au budget prévisionnel de 2021 dont 5 millions pour la fibre et 3 millions pour la téléphonie mobile.
 
Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

RSA : le Département demande à l’état le respect de ses engagements
Le « Gros Chêne » de Meaucé labellisé
En route vers… l’autoroute !