Actualités

Il y a 861 actualitéspour votre recherche

Jean-Paul et Patricia font partie de ces retraités fraîchement installés en Eure-et-Loir et qui apprécient leur cadre de vie. En octobre 2019, ce couple de Franciliens décide de quitter définitivement la région parisienne pour s’installer dans une maison de l’agglomération chartraine.

L’Eure-et-Loir, parcourue de quelque 13 500 km de routes dont 7 500 placées sous la responsabilité du Conseil départemental, est traversée par 237 km de nationales. Ce sont autant de glissières, de panneaux, de bas-côtés, d’enrobés, et autres ronds-points à surveiller et entretenir étroitement.

Le Conseil départemental d’Eure-et-Loir a su s’adapter au contexte sanitaire tout en garantissant le maintien du service public.

Valérie Pénin-Frilley, présidente de la Chambre des notaires d’Eure-et-Loir, confirme l’attractivité du département aux yeux, notamment, des Franciliens.

Depuis le début de la crise sanitaire, le département attire de nouveaux habitants qui viennent pour la plupart de la région parisienne. Attirés par une vie proche de la nature et riche de nombreux services, le cadre de vie eurélien n’a jamais autant séduit qu’aujourd’hui.

Fin 2020, le « Gros Chêne de Meaucé », emblème de la commune, a obtenu le label « Arbre remarquable » décerné par l’association A.R.B.R.E.S, une consécration pour ce géant de plus de 660 ans.

Depuis 2013, le montant du RSA est en hausse. Une hausse qui devait être compensée par l’Etat. Or à ce jour, il reste chaque année 4 M€ à la charge du Département. Une somme qui grève ses finances. Il a donc déposé un recours gracieux.

La France de la Belle Époque traverse une crise démographique : 39,6 millions d’habitants en 1914, le taux de natalité le plus bas d’Europe et un vieillissement général de sa population. Une période qui est toutefois marquée également par des progrès en matière de santé.

L’expression « Belle Époque » a été forgée dans les années 1920, comme une réminiscence d’un âge d’or révolu après les horreurs de la Première Guerre mondiale. Associée au progrès scientifique et technique, à un certain idéal républicain, à une émulation exceptionnelle sur le plan culturel et artistique, la période couvrant les années 1890-1914 fait figure d’époque heureuse, image d’une France éternelle.

Face à l’épidémie de la Covid-19, la campagne de vaccination s’accélère sur le territoire afin de protéger au plus tôt les publics les plus exposés et les plus à risques.

Pages